ok
ok

Murs extérieurs : prenez-en soin lors de l’achat d’une maison

Date de publication : 20 novembre 2017

GettyImages-583754554.jpg
Dans ce guide spécial achat maison, nous parlerons de l’attention à porter sur les murs extérieurs d’une maison. Les façades sont ce qu’on remarque en premier sur une maison. Elles lui donnent du charme tout en indiquant son âge et son état général. Repérez les éventuels problèmes de la structure grâce à une observation attentive apprenez à les appréhender en toute sérénité.

Gardez un œil sur la surface


À base de pierres, de moellons, de briques, de terre, de parpaings ou d’une ossature en bois, les murs supportent diverses agressions. C’est pour cela qu’un enduit imperméable doit être appliqué sur les façades pour les protéger. Il est alors important de vérifier l’état de l’enduit.
Parfois, un nettoyage trop violent (sablage) des façades en pierres peut détruire le calcin. Il s’agit d’une protection naturelle de la surface qui apparait dès la taille. Renseignez-vous sur le ravalement pour savoir si ce dernier a été couplé avec un traitement particulier pour mieux protéger la pierre, surtout dans le cas des pierres tendres. Si aucune mesure n’a été prise, traitez la surface pour empêcher sa dégradation. Dans les années 70/80, les murs en moellons apparents étaient à la mode. Pensez donc à vérifier certains points. Les pierres mises en relief par une réalisation de joint creux ne conviennent pas à ce type de maçonnerie et elles ne respectent pas le bon sens. Au début des travaux, ces pierres bénéficiaient d’un enduit protecteur, du moins à pierres vues. Cela est dû au fait que l’eau de pluie se concentre sur les surfaces accidentées et pénètre très facilement dans le mur. Il est à noter que les joints très en creux sont faits à partir d’un mortier de ciment qui n’évacue pas l’humidité. Dans ce cas de figure, refaire les joints est nécessaire afin de permettre aux murs de respirer. Cette opération permet également d’augmenter la longévité de la structure.
Les murs en béton, en briques ou en parpaings sont enfouis sous un enduit de protection qui les colore. Réalisé avec du liant hydraulique, cet enduit peut être rénové avec une peinture de ravalement contenant de l’acrylique, de la résine Pliolite ou des siloxanes. Vous pouvez également y apposer un revêtement de type RSE (revêtement semi-épais) ou RPE (revêtement plastique épais). Ces derniers améliorent l’étanchéité et apportent une couche de finition avec un style légèrement dégradé.
Les façades en bois ou ayant un aspect similaire ne sont pas obligatoirement utilisées sur une maison ayant une ossature bois. Ces dernières sont un signe d’isolation extérieure pour la maison, ce qui est une bonne chose. Si le bardage réalisé en bois traité est noir du côté le plus exposé à la pluie, vous pouvez le nettoyer grâce à un traitement approprié. Il retrouvera ainsi une teinte magnifique.
 

Attention à l’enduit


La maçonnerie est protégée du vent, de la pluie et de la pollution grâce à l’application de l’enduit. Ce dernier se compose de trois couches comprenant l’accroche, le corps d’enduit et la couche de finition. S’il est étanche, il doit toutefois être assez perméable pour faciliter l’évacuation de la vapeur d’eau. Il est également important qu’il soit compatible avec le type de maçonnerie qu’il doit protéger. Un enduit à base de ciment trop rigide et trop imperméable ne convient pas à une maçonnerie ancienne. Ce type d’enduit force l’humidité à se condenser au niveau de la maçonnerie, ce qui entraine un risque de décollement. Dans ce cas de figure, il faut remplacer l’enduit asphyxiant par du mortier à la chaux. L’enduit colle mieux sur un mur en brique ou en parpaings, mais il ne remplit plus son rôle, puisque la couche de finition devient poreuse et finisse par fariner. Il peut aussi présenter des fissures profondes favorables à l’infiltration d’eau. Si elles sont stabilisées, vous n’aurez qu’à les reboucher, puis à appliquer un hydrofuge. Pour un enduit sain, mais sali par la pollution atmosphérique, vous n’avez qu’à appliquer un badigeon à la chaux ou une peinture minérale après l’avoir nettoyé.
Faut-il s’inquiéter à cause des fissures ?
Les fissures sont courantes sur les vieilles maisons. Certaines sont stabilisées, tandis que d’autres sont plus actives. Néanmoins, elles n’affectent pas l’intégrité de la construction la plupart du temps, mais ce n’est pas une raison pour ne pas les traiter.
Les fissures filiformes dues au faïençage ne représentent pas de danger pour l’enduit. Vous pouvez les faire disparaitre avec une peinture de ravalement. Assurez-vous juste que les fissures n’évoluent pas en profondeur.
Les appuis et les linteaux de baies présentent souvent des fissures faisant entre 0,2 et 2 mm de large. Elles sont souvent provoquées par un raccord réalisé durant l’application de l’enduit. C’est également le signe que la structure s’est « assise », c’est-à-dire qu’elle a pris sa place définitive. Dans le cas où l’enduit adhère encore à la surface, il est possible de reboucher ces fissures.
Les fentes apparaissant sur l’épaisseur du mur sont appelées lézardes. Elles peuvent être provoquées par un déplacement de terrain ou une rupture des liens internes ou chaînages. Si elles sont assez rares, elles nécessitent néanmoins l’avis d’un professionnel.
 

Privilégiez une bonne assise


Les problèmes souvent rencontrés sur les murs peuvent vous pousser à vous intéresser à la nature des fondations et des soubassements. Une dalle au rez-de-chaussée posée sur le sol est caractéristique des vieilles maisons, sauf si ces dernières disposent d’une cave. Leurs fondations sont constituées de gros blocs de pierre soutenant les murs. Sur un terrain sec, le fait de couler la dalle à l’intérieur des murs ne l’isole pas du sol. Toutefois, il est important d’assurer l’évacuation de l’humidité pour éviter les remontées capillaires si vous coulez la dalle sur un terrain humide.
Les remontées capillaires sont un phénomène courant dû à des matériaux trop poreux. Bien que peu étendues, elles peuvent représenter un danger pour les constructions si vous appliquez des revêtements étanches sur les parties concernées. En cas de grosses remontées d’humidité, le mieux serait d’en déterminer la cause. Ce phénomène peut être provoqué par des eaux pluviales mal drainées. Heureusement, il peut s’arrêter une fois le problème réglé. Pour un terrain humide, il est nécessaire de recourir à un traitement nécessitant la mise en place d’une barrière imperméable dans le mur.
Pour les constructions récentes réalisées avec des briques ou des parpaings, la dalle est posée sur un lit de pierres stabilisé (dalle en terre pleine). Elle peut également être séparée du sol grâce à la présence d’un vide sanitaire ou d’un espace ventilé. Dans ce cas de figure, assurez-vous que la dalle dispose d’une bonne isolation. La présence d’un sous-sol facilite ce type d’installation. Ainsi, l’observation des fondations sera facilitée et vous pourrez garder un œil sur le taux d’humidité du sol.
C’est un mur enduit ou à pierres vues ?
La distinction se fera en fonction du type de bâtiment et de son architecture. En observant l’alignement des têtes de moellons par rapport aux pierres d’encadrement des ouvertures, vous pourrez déterminer le type de mur à l’origine. Si ces deux éléments se trouvent dans le même alignement, il s’agit d’un enduit à pierres vues. Si vous repérez un espacement de 2 à 3 cm, c’est le signe que les moellons étaient entièrement enduits.
Et les façades pour les appartements ?
Les propriétaires d’un appartement sont tenus par la loi de garder leurs façades propres. Toutefois, il n’y a pas de délai prescrit entre deux ravalements, sauf pour les bâtiments à Paris et dans les communes où un arrêté préfectoral instaure un ravalement obligatoire tous les 10 ans. Pensez à consulter le carnet d’entretien de l’immeuble pour savoir quels travaux ont été réalisés et quels sont ceux programmés. La consultation de ce dossier est possible depuis 2001 dès l’achat d’un appartement, pour tous les propriétaires et (co)propriétaires.
Comment enduire un mur avant de le peindre, idées pour aménager chaque pièce pour créer une ambiance chaleureuse et conviviale…

Retrouvez de nouvelles astuces et autres recommandations pour l’entretien de votre maison en vous abonnant à notre magazine.
 
Toutes les actus

S'abonner

Découvrir tous nos magazines

Joyeux Noël

Offrez un cadeau pour un an !

Profitez de belles remises sur le magazine Maison & Travaux